Agriculture et Ruralité : la commune s’investit

Une semaine après la réunion de la commission « Agriculture et Ruralité » de l’Agglo aux Plans, une délégation de 4 représentants a participé à une réunion de travail à l’Hôtel de Région à Toulouse. Éric Gravil, agriculteur et adjoint au maire des Plans en faisait partie.

Eric Gravil et Jean-Emmanuel Bouchut (Directeur Régional l’ENVIRONNEMENT, de l’AMENAGEMENT et du LOGEMENT en OCCITANIE )

« Bâtir une stratégie foncière en Occitanie ». 

Une problématique soulevée dans notre commune lors de l’élaboration du PLU : Quelle stratégie doit-on mettre en place en Occitanie pour limiter la consommation de terre agricole ?

L’attractivité résidentielle de la région est forte. Selon les études, 30 à 40 000 logements de résidence principale seront construits chaque année d’ici l’horizon 2030 (terme du PLU aux Plans).

Entre 2000 et 2006, les surfaces agricoles et naturelles ont diminué plus vite en Occitanie que sur le reste du territoire métropolitain ( 1,95 %, contre une moyenne nationale de 1,3 %, soient environ 40 000 hectares).

La gestion des ressources naturelles et des terres agricoles nécessite une attention de chaque instant. La vigilance des acteurs institutionnels lors de l’élaboration des projets d’aménagement et de développement durable s’impose à l’ensemble des communes de la Région.  Au coeur d’enjeux politiques, économiques et environnementaux, la politique foncière publique locale est nécessaire pour réguler le marché, et impulser un urbanisme souhaité et non subi.

La commune des Plans s’inscrit dans la démarche de l’Agglo qui intègre un principe d’alerte foncière. Un contrat est passé entre la SAFER et l’ensemble des communes, pour leur donner en priorité la connaissance des terres à vendre. Cela facilite la préservation des terres et permet quelques fois d’en moduler le prix.

C’est ainsi que plusieurs dizaines d’hectares de terre ont été acquises par l’Agglo pour les mettre à disposition d’agriculteurs désireux de se lancer dans des productions diversifiées et innovantes comme la culture de plantes aromatiques, ou pour développer la filière bois au nord du périmètre .

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *